Quand passer d’un berceau à un lit pour tout-petits

Passer d’un berceau à un lit pour tout-petit peut sembler être un grand changement, et il est important de bien planifier le changement. Un bon sommeil est essentiel au fonctionnement émotionnel et social d’un enfant, à sa capacité d’apprendre et de se concentrer, ainsi qu’à son développement général. De nombreux parents se sentent nerveux à l’idée de changer la routine de sommeil de leur enfant, surtout si celui-ci dort bien dans un berceau. La transition d’un enfant trop tôt peut entraîner des troubles du sommeil et une résistance au coucher.

Cependant, passer d’un berceau à un lit fait partie de l’enfance. La plupart des tout-petits mûrissent naturellement à un endroit où ils sont prêts pour, et peuvent même accueillir, le changement. Certains enfants sont prêts à faire le changement dès 18 mois, tandis que d’autres se sentent plus à l’aise une fois qu’ils ont 2 ou 3 ans. Le bon moment pour votre famille peut dépendre d’un certain nombre de facteurs.

Quel est le bon moment pour passer à un lit pour tout-petit ?

Environ un tiers des tout-petits passent au lit entre 18 mois et 2 ans, et un autre tiers entre 2 et 2,5 ans. En général, la plupart des tout-petits passent du berceau au lit entre 18 mois et 3 ans. Cette large tranche d’âge signifie qu’il y a quelques facteurs à considérer avant de faire le changement.

Votre enfant semble-t-il prêt ?

Si votre enfant est capable de sortir de son berceau, c’est un signe qu’il est prêt pour un lit pour tout-petit. Les berceaux peuvent présenter un risque de blessure si votre enfant en sort fréquemment.

Il y a d’autres signes que votre enfant est prêt à passer à un lit plus grand, même s’il n’a pas encore réussi à sortir de son berceau. Par exemple, si vous pouvez voir sa poitrine au-dessus du rail du berceau lorsqu’il est debout, il se peut qu’il soit trop grand pour son berceau. En règle générale, un enfant devrait passer au lit lorsqu’il mesure environ 3 pieds. Ils peuvent également commencer à vous dire qu’ils veulent un grand lit comme vous ou un frère plus âgé.

D’un autre côté, si votre tout-petit a du mal à apprendre à se contrôler, il se peut qu’il ne soit pas prêt à passer au lit. La maîtrise de soi est un comportement appris, et la liberté d’un lit peut être trop pour certains. Certaines études suggèrent qu’il est préférable de retarder la transition vers l’âge de 3 ans pour éviter que votre tout-petit ne se lève régulièrement et ne vienne dans votre chambre la nuit, ce qui pourrait perturber votre sommeil à tous les deux.

Attendez-vous un autre bébé ?

Si vous attendez un autre enfant, vous devrez peut-être déplacer votre tout-petit dans un lit pour que votre nouveau-né puisse utiliser le berceau. Si possible, commencez la transition de votre tout-petit vers le nouveau lit au moins quelques mois avant l’arrivée du bébé. Cela donne à votre tout-petit le temps de s’adapter à son nouveau lit sans se sentir jaloux ou déplacé par son nouveau jeune frère.

Votre enfant vit-il d’autres changements importants ?

Passer d’un berceau à un lit est un grand changement pour les tout-petits, et les tout-petits ne s’adaptent pas toujours facilement aux changements. Si votre tout-petit est au milieu de l’apprentissage de la propreté ou d’une autre grande transition comme le démarrage d’une garderie ou un déménagement familial, envisagez de retarder un peu plus la transition vers un lit. Trop de changements à la fois pourraient submerger votre tout-petit et rendre le processus plus difficile pour vous deux.

Lire aussi  Parasomnies

Signes qu’il est temps de passer à un lit pour tout-petit

De nombreux signes indiquent que votre tout-petit est prêt à passer de son berceau à un lit pour tout-petit. Vous n’avez pas à attendre tous les signes avant de commencer la transition. Envisagez de déplacer votre enfant d’un berceau à un lit s’il :

  • Sont sortis de leur berceau
  • Sont environ 3 pieds de haut, ou assez grands pour grimper
  • Vous avez entre 18 mois et 3 ans
  • Aura bientôt un petit frère
  • Ont exprimé qu’ils veulent un lit « grand enfant »

Comment choisir un lit pour tout-petit

Lorsqu’il est temps pour votre enfant de passer au lit, vous pouvez opter pour un lit pour tout-petit ou un lit jumeau avec barrières de sécurité.

Les lits pour tout-petits sont des versions plus petites d’un lit jumeau, ce qui signifie que votre enfant finira par sortir d’un lit pour tout-petits. Cependant, ils sont conçus pour les tout-petits et ont souvent des rails latéraux intégrés pour éviter les chutes. Les lits pour tout-petits sont également plus susceptibles que les lits jumeaux de proposer des designs amusants pour plaire à votre enfant. Les lits jumeaux peuvent être moins imaginatifs dans leur conception, mais ils peuvent durer votre enfant tout au long de son enfance. Vous pouvez également ajouter des barrières de sécurité aux lits jumeaux pour éviter les chutes.

Quel que soit le lit que vous choisissez, il est préférable d’acheter votre matelas et votre cadre en même temps pour vous assurer qu’ils s’emboîtent parfaitement. Un lit au ras du sol est préférable pour les jeunes enfants. De cette façon, il est facile pour votre tout-petit de se mettre au lit et de se lever tout seul, et il y a moins de chute en cas de chute. Assurez-vous que le lit présente une conception durable qui peut gérer l’activité typique des tout-petits, avec des bords arrondis pour réduire le risque de blessures.

Vous pouvez également envisager un lit d’enfant convertible, qui est un meuble pouvant servir de lit d’enfant ou de lit d’enfant. Avec ceux-ci, vous pouvez retirer un côté du berceau, donnant à votre enfant la liberté d’entrer et de sortir du lit par lui-même, sans perdre le confort et la familiarité du berceau.

Comment faciliter la transition d’un berceau à un lit pour tout-petits

La transition vers un lit pour tout-petit ne doit pas être un changement difficile. Suivez ces conseils pour faciliter la transition pour vous et votre enfant.

Amuse-toi

Aidez votre tout-petit à se sentir excité par le changement en lisant des livres sur le sommeil au lit. Vous pouvez également inventer des histoires ensemble sur l’héroïsme de dormir dans un lit. Rassemblez des photos de membres de la famille dormant dans leur lit pour aider votre enfant à se sentir comme faisant partie de quelque chose de plus grand. Vous pouvez même parler du nouveau lit tout au long de la journée pour créer de l’excitation.

Incorporer la sieste

Aidez votre tout-petit à s’habituer à son nouveau lit en l’introduisant pendant la sieste et à d’autres moments calmes de la journée, lorsqu’il est plus détendu. Cela peut normaliser le lit comme un lieu de calme et de repos.

Continuez votre routine du coucher

La nuit, gardez tout le reste cohérent avec la routine du coucher de votre tout-petit lorsque vous commencez à le faire passer au lit. Que vous écoutiez des berceuses, preniez un bain ou lisiez des histoires ensemble, continuez à suivre les mêmes activités dans le même ordre tous les soirs. Les routines du coucher rappellent à votre enfant qu’il est temps d’aller au lit, même s’il dort dans un endroit un peu différent. Les routines du coucher peuvent également aider à renforcer votre lien avec votre enfant et se sont avérées améliorer le sommeil des enfants et améliorer l’humeur de leurs mères.

Laissez-les choisir leur literie

Pour rendre la transition du berceau au lit encore plus amusante, invitez votre tout-petit à faire partie du processus lorsque vous choisissez la literie. Il peut être utile de faire du shopping ensemble pour sélectionner des draps et des couvertures pour leur nouveau matelas. Vous pouvez également encourager votre tout-petit à choisir les peluches spéciales qui dormiront avec lui dans le nouveau lit.

Lire aussi  Les aveugles rêvent-ils ?

Récompenser les bons comportements

Si votre tout-petit réagit positivement aux récompenses, essayez d’utiliser des autocollants et des encouragements verbaux pour l’aider à passer au lit. Donnez-leur un autocollant pour chaque nuit où ils vont dormir dans leur nouveau lit. S’il se lève pendant la nuit, donnez-lui un renforcement positif lorsqu’il retourne dans sa chambre.

Revérifiez votre sécurité enfant

Une fois que votre tout-petit est passé au lit, vous ne pouvez plus compter sur un berceau pour le maintenir en place. Avec un lit, votre tout-petit peut sortir et explorer la maison. Vous voudrez vous assurer que tout est à l’épreuve des enfants, à la fois dans leur chambre et partout ailleurs dans la maison auxquels ils peuvent accéder, avec ces mesures :

  • Assurez-vous qu’il n’y a pas de cordons ou de fils de rideaux suspendus dans leur chambre.
  • Couvrez les prises électriques.
  • Rembourrez les angles vifs.
  • Fixez les meubles aux murs et aux tiroirs à l’épreuve des enfants.
  • Placez la tête de lit directement contre le mur, en laissant suffisamment d’espace de chaque côté du lit pour que votre enfant ne reste pas coincé entre le matelas et les murs.
  • Placez le lit loin de tout ce qui pourrait tomber dessus ou s’y emmêler, comme une lampe ou des cordons de rideaux. Ne placez pas le lit sous une fenêtre.
  • Verrouillez toutes les fenêtres de leur chambre.
  • Verrouiller la porte de leur chambre peut constituer un risque d’incendie. Au lieu de cela, mettez une cloche sur la porte pour que vous l’entendiez s’ils quittent leur chambre.
  • Placez un tapis doux ou des oreillers sur le sol à côté du lit pour éviter les blessures au cas où votre enfant tomberait du lit.
  • Si votre maison a des escaliers auxquels votre tout-petit peut accéder, placez une barrière en haut et en bas.

Être patient

Une fois que votre tout-petit a plus de liberté, il peut en profiter. Il est utile d’être patient et de rester cohérent avec les règles de l’heure du coucher. Avant de se coucher, rappelez à votre enfant qu’il est maintenant temps d’aller aux toilettes une dernière fois ou de faire un câlin de plus.

Même avec ces rappels, vous serez probablement accueilli par votre enfant entrant dans votre chambre après le coucher au moins quelques fois. Lorsqu’ils entrent, il est préférable de rester calmes et de les ramener dans leur chambre sans tambour ni trompette. Plus il est ennuyeux de se faufiler hors du lit, plus il est probable qu’il arrête de le faire.

Vous pouvez également compter sur des stratégies de sommeil cohérentes pour aider votre enfant à dormir. Cela peut prendre de quelques semaines à deux mois pour qu’ils s’installent dans leur nouveau lit, mais ils s’adapteront avec le temps.

Ramenez le berceau si nécessaire

Faites attention à la façon dont votre enfant se sent pendant la transition du berceau au lit pour tout-petit. Il est normal qu’ils expriment une certaine résistance en cours de route ou qu’ils entrent dans votre chambre de temps en temps. Mais, si votre enfant a beaucoup de mal à dormir ou à faire des crises de colère chaque nuit, il se peut qu’il ne soit pas prêt à passer au lit. Vous pouvez ramener le berceau et réessayer la transition dans un mois ou deux.

Ne vous sentez pas obligé de vous précipiter pour faire passer votre enfant à un lit pour tout-petit. Faire le changement à tout moment entre 18 mois et 3 ans est considéré comme normal. Attendez le moment qui convient à votre enfant et à votre famille.

  • Cet article a-t-il été utile?
  • OuiNon

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest